Prolongation du tramway T1 : l’expertise Sénéo au service de la mobilité urbaine

Prolongation du tramway T1 : l’expertise Sénéo au service de la mobilité urbaine

Prolongation du tramway T1 : l’expertise Sénéo au service de la mobilité urbaine

Faciliter les déplacements quotidiens des habitants et travailleurs de l’Ouest parisien, favoriser le lien social entre les populations, améliorer leur qualité de vie, réduire la pollution, voici les objectifs de la prolongation du tramway T1 qui reliera le terminus actuel « Les Courtilles » à la future station « Petit-Colombes ». Un projet d’envergure pour lequel Sénéo mobilise toute son expertise et celle de ses partenaires. Notre syndicat assure ainsi la maîtrise d’ouvrage du projet de dévoiement de ses réseaux d’eau le long du tracé d’extension du tramway. Il est accompagné par EGIS Eau en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage, et par plusieurs prestataires comme SUEZ, ARTELIA, et un groupement d’entreprises de travaux constitué d’Urbaine de Travaux et de Travaux Publics Urbains (TPU).

Accompagner en souterrain l’implantation du tramway

La création de 5,5 km de linéaire de tramway correspond à pas moins de 9 km de linéaire de réseaux en milieu urbanisé pour acheminer l’eau potable. Les travaux ont commencé en février 2021 et doivent se dérouler jusqu’en 2023. Pour limiter les nuisances pour les riverains et la circulation, les 9 km de chantier ont été subdivisés en 40 tronçons, ayant chacun des particularités techniques (taille, type de matériaux, complexité, etc.). Les réseaux Sénéo sont dévoyés d’une part pour permettre le passage du futur tramway et éviter que les courants vagabonds (courants traversants) ne viennent corroder les canalisations, et d’autre part pour laisser la place à d’autres concessionnaires qui vont dévoyer leurs propres réseaux dans la même zone. La coordination entre les différents acteurs devient ainsi une des principales clefs de la réussite du chantier.

Prolongation du tramway T1 : l’expertise Sénéo au service de la mobilité urbaine

L’étape cruciale de la coordination

Sénéo n’est en effet pas le seul acteur à dévoyer ses réseaux dans le sous-sol des communes de l’Ouest parisien. Assainissement, gaz, téléphonie, fibre ou autre : au total, une trentaine de concessionnaires interviennent sur cette zone de chantier. La phase d’étude en amont du projet est donc déterminante, car elle permet d’organiser intelligemment les interventions des différents prestataires. La gestion est assurée par un organisme d’ordonnancement, pilotage et coordination générale des travaux (OPCG) qui orchestre le planning global. L’adaptation est de mise. Il n’est pas rare que des difficultés imprévues apparaissent sur certains biefs, nécessitant un arrêt des travaux ou une reprise d’étude. « Dans le cadre de ce chantier, il a par exemple fallu revoir le tracé du dévoiement, car des réseaux inconnus ont été découverts lorsque nous avons ouvert le sol, ou transférer certains travaux de nuit, car ils généraient trop d’encombrement au niveau du trafic. Face à ces différents aléas, Sénéo a proposé des procédures adaptées pour permettre la continuité du chantier » explique Jean Francois, ingénieur conducteur d’opérations chez Sénéo.

Le groupement d’entreprises constitué d’Urbaine de Travaux et de TPU, entreprises spécialisées dans les travaux publics et l’eau potable, accompagne Sénéo sur ce chantier. Son directeur de travaux, Nicolas Mordant, témoigne : “Au-delà des contraintes de réalisation liées à la localisation des travaux en zone urbaine dense, la complexité du projet réside en sa planification puisque nous devons travailler avec de multiples concessionnaires existants et futurs. Nous devons réaliser une multitudes de tronçons avec des configurations et contraintes très variées. Une vraie réflexion est nécessaire, c’est très formateur et stimulant pour l’équipe qui doit relever de nouveaux défis.”

Une véritable plus-value patrimoniale pour le réseau

En participant à ce projet de prolongation du tramway, Sénéo s’inscrit dans une double démarche. Le syndicat accompagne la RATP et son partenaire, le département des Hauts-de-Seine, et il s’investit pour la pérennité du service de l’eau. En effet, sur les 9km de travaux, Sénéo réalise 2km de travaux d’opportunité et prévoit le remplacement de canalisations plus anciennes. Cela permet d’optimiser la période de travaux et de limiter les nuisances pour les citoyens sur le long terme. Cette gestion du patrimoine s’accompagne de choix de matériaux de pointe qui prolongent l’espérance de vie des réseaux.

Le développement de la mobilité urbaine ne doit pas être synonyme d’une baisse de la qualité du service public de l’eau. Chaque citoyen doit pouvoir continuer à bénéficier d’un service performant et responsable. C’est dans cette perspective d’intérêt collectif que Sénéo s’engage au quotidien, et en particulier dans le cadre du dévoiement de ses réseaux pour la prolongation du tramway T1. Prochaines étapes de ce projet ambitieux : la fin des travaux de dévoiement des réseaux en 2023, et quelques temps plus tard, la mise en service du tramway !