Obtention du label EcoJardin au parc éco-pédagogique

Obtention du label EcoJardin au parc éco-pédagogique

Seneo a obtenu la labellisation Ecojardin pour son site du jardin de Valérien situé au 304 rue Paul Vaillant Couturier à Nanterre.

« Dès 2016, avec l’arrivée de notre Animatrice zéro phyto, nous avions imaginé un lieu mêlant pédagogie, paysage et sensibilisation à l’eau. C’est à l’été 2021 que nous avons pu inaugurer notre parc éco-pédagogique de Valérien en référence au renard qui vit dans les environs. » Florent CASY – Directeur général de Sénéo

Le label EcoJardin

EcoJardin, est la référence de la gestion écologique en France. Ce label permet aux gestionnaires d’espaces verts de mettre en place des pratiques favorables à la biodiversité et de s’améliorer au fil des années.

Ce label se base sur un référentiel divisé en 7 domaines au sein desquels des critères essentiels doivent être validés pour obtenir la labellisation.

Panneau bientôt visible au jardin de Valérien

Les 7 domaines d’EcoJardin et les critères essentiels

Sénéo a non seulement validé tous les critères essentiels mais aussi prouvé sa performance environnementale dans la gestion de ses espaces verts, et notamment au jardin de Valérien.

« Le label éco-jardin doit nous permettre de revendiquer l’appartenance à cette communauté des gestionnaires écologiques. »  Florent CASY – Directeur général de Sénéo

Quelques actions menées au jardin de Valérien

Les prairies fleuries

Ne pas tondre les prairies permet de laisser la végétation se développer et d’offrir de la nourriture en abondance aux insectes pollinisateurs qui attireront à leur tour oiseaux et autres prédateurs. Une seule fauche est réalisée à l’automne pour laisser le temps aux plantes de faire leurs graines, favorisant ainsi le renouvellement spontané de la végétation.

La prairie fleurie

La prairie fleurie

Le paillage des massifs et l’utilisation de plantes couvre-sol

Sénéo utilise des copeaux de bois pour pailler ses massifs de plantes vivaces. Cette méthode présente plusieurs avantages :

  • Limite la prolifération de plantes adventices, ce qui permet d’espacer le désherbage.
  • Limite l’évaporation du sol, permettant ainsi de garder l’humidité aux pieds des plantes et de ne pas arroser les massifs.
  • Apporte de la matière organique bénéficiant aux plantes pour leur croissance.

D’autres massifs utilisent des plantes couvre-sol comme la petite pervenche (Vinca minor) pour ces mêmes bénéfices tout en créant un couvert végétal esthétique.

Exemple de massif paillé (gauche) et petite pervenche utilisée en couvre-sol (droite)

Les aménagements d’abris pour la faune

En vous baladant au jardin de Valérien, vous en avez peut-être déjà aperçu. Le parc favorise l’implantation de la faune grâce à des nichoirs à oiseaux, à des hôtels à insectes, à des abris à chauves-souris ou encore avec de simples tas de bois qui font le bonheur des hérissons.

Accueillir ces animaux est important pour l’équilibre écologique du site et le bon fonctionnement de l’écosystème.

Les hôtels à insectes

La valorisation des déchets verts

La gestion écologique à Sénéo se traduit aussi par la valorisation de tous les déchets verts issus de l’entretien du site. Rien n’est exporté en dehors du jardin de Valérien ! Ainsi, ce qui n’est pas utilisé en paillage ou pour créer des abris pour la faune, est valorisé dans le composteur du parc. Cette nouvelle matière organique permettra de fertiliser directement le potager et les plantes du jardin.

L’aire de compostage

« Présenter à nos visiteurs un parc dans lequel on peut faire l’école du dehors et présenter des méthodes vertueuses de gestion est un impératif au regard des bouleversements climatiques que nous subissons. » Florent CASY – Directeur général de Sénéo

Étiquettes :